La cuisine boréale

L’environnement culinaire du Québec est inondé d’une quantité innombrable de tendances et d’influences qui nourrit la créativité toujours renouvelée des plus grandes tables tout comme l’appétit des consommateurs envers la gastronomie. C’est en portant un regard sur ce qui nous caractérise d’un point de vue culinaire que la cuisine boréale s’est d’évidence matérialisée. La cuisine méditerranéenne n’a-t-elle pas gagné ses lettres de noblesses ces dernières années en vantant les plaisirs gourmands issus de ses terroirs; des plats et des mets qui s’inspirent des produits typiques de ses contrées et de la culture des peuples qui les habitent. Saveurs boréales s’inscrit dans le même besoin de faire connaître ce qui caractérise nos territoires et la richesse des produits qui en sont issus. C’est ainsi que se définit un terroir; en rattachant à une tradition culinaire des produits et des éléments culturels qui sont propres à un territoire. Les régions nordiques du Québec préservent encore aujourd’hui l’héritage de nos particularités alimentaires et nous nous faisons un devoir de les retracer pour vous faire découvrir les Saveurs boréales.

Inspirations scandinaves

La nordicité est de plus en plus utilisée comme concept porteur de valeur ajoutée pour les produits alimentaires. Il y a quelques années, un groupe de chefs scandinaves à jeté les bases de la nouvelle cuisine nordique en réponse à la cuisine méditerranéenne. Les principes de cette cuisine sont fondés sur un approvisionnement en produits typiques des territoires nordiques. Ce concept permet d’encourager la population à redécouvrir son terroir. Il est ainsi tout indiqué d’établir un parallèle avec le bioalimentaire  boréal du Québec qui présente des similitudes avec nos homologues européens.

Le mouvement pour la nouvelle cuisine nordique énonce des principes directeurs sur lesquels peut s’appuyer la définition de la cuisine boréale. Ainsi, selon Le manifeste de la nouvelle cuisine nordique, la cuisine boréale vise à :

1. Exprimer la pureté, la fraîcheur, la simplicité et l’éthique que nous désirons associer aux régions nordiques.

2. Refléter les saisons et leurs changements dans les mets.

3. S’appuyer sur des matières premières particulièrement remarquables sous nos climats, sur nos terres et dans nos eaux.

4. Allier l’exigence du goût aux connaissances actuelles en matière de santé et de bien-être.

5. Faire connaître les produits et producteurs nordiques et leur variété, ainsi que les contextes culturels dont ils sont issus.

6. Promouvoir le bien-être des animaux et une production durable dans les terres cultivées et sauvages.

7. Concevoir de nouveaux usages des produits alimentaires nordiques traditionnels.

8. Allier les meilleurs modes de préparation et traditions culinaires nordiques aux impulsions venues d’ailleurs.

9. Associer une autosuffisance locale à des échanges régionaux de produits de très grande qualité.

10. Inviter les consommateurs, les artisans de la gastronomie, les agriculteurs, les pêcheurs, les petites et grandes entreprises de l’agroalimentaire, les intermédiaires et les détaillants, les chercheurs, les enseignants, les politiciens et les pouvoirs publics à œuvrer à ce projet commun qui bénéficiera à toute la région